Appel à travaux d’étudiant : TFE- Stages- Projets

Propositions Ville de Liège 

 Thématique prioritaire : Ville étudiante et enseignante

  • Analyse et hypothèse d’une double domiciliation pour les étudiants
  • Pratique des loisirs des étudiants – impact sur la mobilité et le stationnement
  • Étude de la  collocation « estudiantine » (Aspects économique, fiscale, sociale et marché immobiler). Impacts ?
  • Existe-il une corrélation entre les typologies de logement et la « réussite » des étudiants ? ( cfr internat)
  • Occupation de l’espace rue par les étudiants
  • Analyse des aires d’influence (chalandises) des infrastructures scolaires
  • Analyse et projet de réhabilitions des  étages au-dessus des commerce pour le logement étudiant. Pertinence (ex site passage Lemonnier ou îlot pont-d’île-Opera) ?
  • Quelle est l’attractivité de Liège en tant que Métropole étudiante ?
  • Développement d’une plate-forme informatique pour le subventionnement au niveau entreprenariat-étudiants
  • Analyse et impacts de nouvelle législation relative aux « baux  étudiants »
  • Alternatives à la voiture de l’accès au Sart-Tilman.
  • Étude comparative sur les moyens d’évaluation des logements étudiants (kot) : label ? Critères pertinent d’évaluation
  • Analyse des corrélations entre lieux de vie (kot) et les lieux d’enseignement
  • Quels développements et quel modèle pour le Sart-Tilman ? Sart-Tilman-La –Neuve ?
  • Mutations des petits logements et reconversions des « kots »
  • Qui sont les locataires des nouvelles résidences étudiantes ?
  • Analyse de la réalité du logement étudiant dans un dans un quartier ou une rue (cfr permis, division,…)
  • Analyse de la population étudiante non domiciliée. Quels impacts pour la Ville ?
  • Analyse des coûts de stationnement au Sart-Tilman et en Ville pour la « société » et les étudiants ?
  • Projet de reconversion de sites désaffectés par la réappropriation temporaire des étudiants
  • Analyse des mouvements des étudiants post diplôme
  • Analyse du foncier et des propriétaires du parc de logements étudiants
  • Quels sont les nouveaux modes d’habiter pour la population étudiante et quels cadres juridiques
  • Aide aux étudiants-entrepreneur ? Analyse des besoins
  • Analyse de l’implication et besoins culturels des étudiants
  • « Coût -bénéfice « d’un étudiant  pour la ville ?
  • Analyse des stratégies et politiques développées par d’autres villes étudiantes (Schéma universitaire,…)
  • Définir des proportions de petits logements par quartier ? Réflexions sur l’utilité urbanistique.
  • Analyse des locataires des nouvelles résidences étudiantes (en croissance à Liège – «kot de luxe » ?)
  • Étude de rationalisation des besoins de mobilité intra-université
  • Pertinence et la rentabilité économique d’une ligne bus entre Bavière et le Sart-Tilman en rive droite  : deux sites étudiants important (architecture, médecine…) – nombreuses correspondances- moins de saturation qu’à l’hypercentre..
  • Création d’un corridor cyclable entre Peralta et la rue du Sart-Tilman via le bois Saint-Laurent et l’arrière du Pré Aily ;
  • Création d’un corridor cyclable entre Angleur bas et le Sart-Tilman via le bois Saint-Jacques (la corniche) ;
  • Création d’un corridor cyclable entre le bas de Colonster et le Sart Tilman via le bois de Colonstrer ;
  • Gestion des eaux pluviales du domaine universitaire à l’heure de la déconnexion des égouts et de la gestion des eaux à la parcelle ;
  • Réaffectation du bâtiment chaufferie du XX Août ;
  • Transport par câble entre le CHU et Tilff (place Saucy) ;
  • Requalification de site de l’actuelle dentisterie au Brull
  • Réaffectation des étages du passage Lemonnier – Logements étudiant
  • Réflexions de réaménagement des toitures et des étages des commerces aux abords de la galerie Opera – Logements étudiant et espaces de détente
  • Intérêt de l’investissement public (Université) dans le logement étudiant au centre-ville
  • La participation des étudiants dans les hubs créatifs liégeois
  • L’alcool et les « beuveries » : une pression sociale estudiantine ?
  • Corrélation entre le diplôme universitaire et le succès professionnel
  • Priorités des étudiants (alimentation, hobby, vêtements,…) au regard du « manque » d’argent. Paradoxe de l’étudiant « fauché »  mais pouvant se permettre de s’offrir de la « mal bouffe »
  • Comment développer le processus de participation pour les espaces publics et mieux prendre en compte la composante vie étudiante
  • Lieux d’étude (salle, bibliothèque, co-studing) pour les étudiants (Infrastructure existantes ou nouvelles). Qui doit en prendre la responsabilité (autorités publics) ?
  • Corrélation entre la commune de provenance des étudiants du supérieur fréquentant l’enseignement liégeois et les différents moyens de communication existants (ligne de train, ligne de bus, autoroutes…)
  • Impact de la réalisation du tram sur le développement des projets de kots et de façon générale, sur la vocation d’hébergement étudiant des quartiers liégeois, incluant notamment un comparatif de la répartition à démarrer avant l’implantation du tram
  • Corrélation entre le nombre de kots et le type d’offre commerciale, par quartier
  • Les habitudes de consommation des étudiants y compris l’impact des nouveaux modes de consommation (commande en ligne, points relais colis…)

Cartographie : Géodonnées disponibles – Conditions – Conventions

 

Autres thématiques

  • Etude sur l’îlot de chaleur de Liège et influence sur l’aménagement du territoire (ou le contraire)
  • Etude de l’influence des îlots de fraicheur dans l’agglomération de Liège (fleuve, rivières, zones boisées, zones vertes, etc.) sur le refroidissement nocturne en période de canicule
  • Nécessité, localisation et aménagement de grands parcs urbains dans l’agglomération de Liège
  • Quelles zones à réserver pour l’agriculture sur le territoire des communes fortement urbanisées de l’agglomération ? quels outils de planification à mettre en œuvre ?
  • Quels aménagements et quelle gestion pour les parcs urbains pour un accueil optimal de la population et de la biodiversité ?
  • Quel paysage, quelles fonctions pour les terrains autour du Canal de l’Ourthe ?
  • Quel développement et quelle architecture du bâti autour la gare d’Angleur ?
  • Quel aménagement et quelles nouvelles fonctions pour l’usine TAF (Longdoz) ?
  • Quel avenir pour l’îlot formé par les rues Basse-Wez- Ansiaux-Grétry- Limite
  • Avenir de Saint Vincent et Saint Joseph ?
  • Quelle fonction pour réaffecter le fort de la Chartreuse
  • Analyse des formes de densité résidentielle et définition d’orientations concernant les typologies résidentielles et les formes de densité à l’échelle de la Ville (en rapport avec la proximité du centre, des équipements, la desserte en TEC, le type de paysages…)
  • Guide typo-morphologique des différents types de quartiers résidentiels de la Ville de Liège (trame, bâtiments, voiries, stationnement)
  • Réaménagement des places du centre-ville (principes généraux, puis propositions concrètes pour certaines places) : place Cathédrale, place Saint-Paul, place Xavier-Neujean, carrefour Lambert le Bègue / Lonhienne / Jaspar, place Cockerill, place du XX Août…
  • Compléments de la reconquête de la rive gauche de la Meuse au bénéfice des usagers lents
  • Conception de pavillons HoReCa mobiles (à placer en été sur la plate-forme de la place Saint-Lambert, dans le parc de la Boverie…)
  • Conception d’îlots de bureaux et de logements dans le cadre du PRU des Guillemins
  • Reconversion de l’église Saint-Gérard dans la rue Hors-Château (exemple : solution incorporant l’office du tourisme)
  • Conception d’un modèle-type « liégeois » pour les arrêts du réseau de tram
  • Reconstruction de la dent creuse place Général Leman…
  • Construction d’un musée ou d’un équipement culturel en bord de Meuse  le long de l’axe de l’esplanade des Guillemins
  • Mutation et développement du Marché Couvert de Jupille au regard du développement de la zone de Bressoux.
  • Analyse du processus de participation pour le développement de Coronmeuse
  • Développement du Canal de l’Ourthe de la Meuse de la Meuse à Colonster avec un fil conducteur environnement-loisirs-tourisme
  • Développement de l’axe Sart Tilman – Haut Fourneau – Standard – St-Nicolas
  • Développement de l’axe du téléphérique Esplanade – Citadelle – Vottem
  • Développement d’un concept d' »oratoire »: Cathédrale, Hollogne-aux-Pierres – intégration des cloîtres – lieux de silence
  • Etude comparative avec évaluation de la pertinence, de l’efficacité et du coût des modalités de gestion des parcs publics dans d’autres villes wallonnes, belges, étrangères, y compris des modalités d’ouverture/fermeture éventuelles et de la présence éventuelle de gardien de parc
  • Bilan de l’offre (tant du point de vue diversité, qualité que quantité) de logements et de services d’accompagnement au logement relatifs aux personnes présentant un trouble ou une maladie mentale (alcoolisme, toxicomanie, schizophrénie, TOC, …) – tant du point de vue de ce qu’il est possible de mettre en place d’un point de vue réglementaire que de l’offre réelle sur le terrain – évaluation des besoins de logements de ce type pour la Ville ou l’agglomération liégeoise
  • Définition d’un périmètre opérationnel pour la mise en place d’une zone « zéro émission » pour les véhicules motorisés
  • Redéfinition cohérente des zones de stationnement riverains pour améliorer leur efficacité en tenant compte de la densité de population, de la topographie… – étude de zones qui pourraient se chevaucher, et évaluation des besoins réels au regard du nombre d’emplacements actuellement dédiés
  • Analyse de mesures pour « ré-enchanter » l’espace public (plaines de jeux mais pas que…) au profit des enfants – comment allier (l’omniprésence et l’obnubilation des) mesures de sécurité avec un espace accueillant, créatif, poétique… benchmarking des réalisations européennes – étude également des impositions légales et des sociétés d’assurances et leur impact sur les réalisations concrètes de terrain
  • Analyse de l’impact immobilier de la création d’un espace public qualitatif (d’une certaine ampleur) dans un quartier, au travers notamment de l’analyse de la dynamique vente/locations avant et après l’aménagement de cet espace + le rapport propriétaires/locataires avant et après l’aménagement de l’espace public en question